S.S.L.A. de PAU et du BEARN

  • Plein Ecran
  • Ecran Large
  • Ecran Réduit
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Actualité
Dernière mise à jour Samedi 18 Novembre 2017

Actualité de la SSLA de Pau et du Béarn

Conférence publique à la médiathèque André Labarrère le mercredi 13 décembre 2017 à 16h par Pierre Peyré et Christian Manso

Envoyer Imprimer

La SSLA de Pau et du Béarn

a le plaisir de vous inviter à la conférence de

Pierre Peyré et Christian Manso

«Joseph Peyré (1892-1968)
Le Béarn pour racines, l’horizon pour destin »

le mercredi 13 décembre 2017 à 16 h

Médiathèque André-Labarrère – place Marguerite de Navarre à Pau

 

Derrière la formule qui traduit la fidélité à son village et évoque autant de voyages romanesques, c’est tout un écrivain qu’il est agréable de découvrir ou de retrouver : « Il est l’homme de ses livres », disait de lui Francis Carco.

Béarn, Pays Basque, Espagne, Maghreb, Sahara, Provence, Amériques, Alpes, Himalaya… Peyré dans sa soif de l’ailleurs, c’est tout le paradoxe de l’émigrant qui ne quitte sa terre que pour mieux y revenir : « Le Béarnais d’Aydie comme les hommes et les femmes de sa race a horreur de se laisser enfermer. Aussi bien dans les conventions que dans les limites par définition étroites d’un seul paysage, d’une seule émotion. Il lui faut l’espace, le rêve, l’évasion. » (André Labarrère, Catalogue de l’exposition du Centenaire, Bibliothèque Municipale de Pau, 1992).

C’est à la rencontre de cet écrivain voyageur et témoin de son temps, Prix Goncourt 1935, que deux conférenciers nous conduisent aujourd’hui. Tous deux universitaires et membres de l’Académie de Béarn, ils vont, complémentairement et chacun à leur manière, nous mener d’Aydie à Aydie :

- Pierre Peyré, présentera un film sur la vie et l’œuvre de son oncle Joseph Peyré (film de 20 minutes réalisé par Dominique Gauthier, texte dit par Jacques Dufilho) ;

- Christian Manso s’inspirera, lui, de la toute première œuvre de l’écrivain, une plaquette de poésie en prose intitulée « Sur la Terrasse », pour attribuer à Pau et à son célèbre boulevard des Pyrénées une influence inspiratrice dans les élans exotiques de l’enfant du pays, tels qu’ils se répercutent d’un bout à l’autre d’une œuvre où dominent l’action et l’émotion.

 

entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles



Aff.Peyre 13-12-17

 



 

Mise à jour le Samedi, 18 Novembre 2017 17:11

Conférences publiques aux archives départementales le jeudi 12 octobre 2017 à 17h30 par Jean-Noël PASSAL

Envoyer Imprimer

La SSLA de Pau et du Béarn

a le plaisir de vous inviter à la conférence de

Jean-Noël PASSAL

anthropologue

« Seconde Enquête sur les chevriers béarnais »

le jeudi 12 octobre à 17 h 30

Archives départementales – boulevard Tourasse à Pau

En 1978, Pierre Tucoo-Chala, président de la SSLA de Pau et du Béarn, présentait son « Enquête sur les chevriers béarnais ». Principalement issus du canton d'Arudy, faussement appelés « chevriers basques », ils ont transformé les transhumances traditionnelles en Adour et Garonne en migrations estivales vers Paris entre les guerres de 1870 et de 14-18. Parcourant les rues des villes au son de la flûte de Pan, ils trayaient directement sur le trottoir. Puis dispersaient le cheptel, s'en revenaient au pays hiverner, reconstituer un troupeau, accumulant ainsi un petit pécule après une dizaine d'années de voyages… Après la Grande Guerre, les voitures envahirent les villes, les chevriers continuèrent leur commerce sous forme de vente de fromages, la caisse sur le dos. Cette enquête, accompagnée d'un film mais de peu d'images, était centrée sur quelques familles d'Arudy.

Dix ans plus tard, Jean-Noël Passal en a pris connaissance et mis sa passion de cartophile et de chercheur historique caprin pour donner des visages à ces chevriers, à travers la France et l'étranger : Belgique et Angleterre. Depuis trente ans, il traque les photos de ces chevriers béarnais - souvent des cadets - tout au long des plages de l'Atlantique et de la Mer du Nord, mais aussi sur les routes du Midi, du Centre et de l'Est de la France. Quant à Paris et sa banlieue, les chevriers se sont installés tout autour de la capitale, profitant des surfaces herbeuses des fortifications, installant de véritables chèvreries et participant ainsi à la constitution de la population parisienne. Illustrée de centaines de photos, cette recherche est faite en collaboration avec l'association de la Chèvre pyrénéenne.

Jean-Noël Passal est né en 1947 dans la banlieue parisienne. Après des études de droit en 1968, il part en Cévennes découvrir la vie en communauté et les chèvres. En 1973, il s'installe en Ariège où il élève des brebis, puis des chèvres, en compagnie de son épouse, fromagère. A la fin des années 80, il échange son troupeau vivant contre des cartes postales caprines et démarre une documentation caprine unique en France. Autoproclamé "caprinologue", il collabore de longues années à la revue professionnelle "La Chèvre" en traitant de l'histoire et de la culture caprine ; travail qu'il fait également sur les ovins pour la revue "Pâtre". Il publie régulièrement des communications relatives à la chèvre en participant aux travaux de la Société d'Ethnozootechnie (étude des rapports triangulaires homme-animal-milieu). Des contacts avec Jean Anglade auteur de la « Célébration de la chèvre », puis avec Jean Domec pour une série radio « L’éloge de la Bique », et une joyeuse participation aux « Caprines », fêtes agri-culturelles en Val de Drôme de 1996 à 2008, l'ont conduit à trois publications conséquentes :

- 2002 : « Les Caprines en Val de Drôme – Enquête sur les fêtes de la chèvre et leurs acteurs » (Mémoire de diplôme d’Anthropologie – Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales - Toulouse)

- 2003 : « Images de la chèvre – Etude des cartophiles, des représentations caprines et de la construction du patrimoine caprin » (Mémoire de DEA d’Anthropologie – EHESS Toulouse)

- 2005 : Edition du livre «l’Esprit de la chèvre » (Ed. Cheminements)

Depuis, Jean-Noël Passal s'est attaqué à un dictionnaire illustré de la chèvre.

entrée libre et gratuite dans la limite des places disponible


Aff. Chevrier horizon


 

Mise à jour le Vendredi, 03 Novembre 2017 10:35

Page 1 sur 24

Vous êtes ici : Actualité