S.S.L.A. de PAU et du BEARN

  • Plein Ecran
  • Ecran Large
  • Ecran Réduit
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Actualité Conférence publique à l'auditorium de l'école de musique, Place du Foirail à Orthez le jeudi 17/03/2016 à 18h30 "Regards sur un aristocrate béarnais, Le marquis de Nays-Candau 1765-1839" par René DESCAZEAUX
Dernière mise à jour Mercredi 24 Mai 2017

Conférence publique à l'auditorium de l'école de musique, Place du Foirail à Orthez le jeudi 17/03/2016 à 18h30 "Regards sur un aristocrate béarnais, Le marquis de Nays-Candau 1765-1839" par René DESCAZEAUX

Envoyer Imprimer

La Société des Sciences des Lettres et Arts de Pau et du Béarn
et l’Association Histoire et Patrimoine du Pays d'Orthez

 ont le plaisir de vous inviter à la conférence de

 René DESCAZEAUX
historien

 « Regards sur un aristocrate béarnais

Le marquis de Nays-Candau 1765-1839

Député sous la Restauration »

 le jeudi 17 mars 2016 à 18 h 30 à ORTHEZ
à l’auditorium de l'école de Musique, place du Foirail

En 2010, la Ville d’Orthez reçoit des pièces provenant d'un fonds Adrien Planté destiné à la médiathèque. Parmi les nombreux documents que René Descazeaux découvre pour les classer, il s’intéresse à un carton noir contenant des manuscrits. Il feuillette les fragments d’un journal personnel et des éléments de la correspondance du marquis de Nays-Candau. Celui-ci entretint avec sa fille Zulny, de 1811 à 1838, une riche relation épistolaire. Le style de l'auteur, son esprit, son humour, sa liberté de ton, sa curiosité pour tout ce qui était nouveau pour son époque, tout cela est proprement remarquable et méritait d'être tiré de l'oubli.

Passionné par la politique, homme du monde et favori des salons bien-pensants, le marquis de Nays-Candau (1765-1839), devenu conseiller général puis député des Basses-Pyrénées sous la Restauration, livre une galerie de portraits de personnages de son temps, puissants ou misérables, du plus grand intérêt.

Durant plusieurs années, René Descazeaux a œuvré sur cette correspondance et ce journal intime qui n'étaient pas destinés initialement à être publiés, pour pouvoir les rendre présentables et lisibles à un large public. "Regards sur un aristocrate béarnais" est nourri de très nombreuses notes et annexes permettant de bien s'installer dans le contexte de l'époque et de bien se repérer dans des histoires de famille plutôt complexes, mêlant trois lignées de notables béarnais influents, liées par des unions matrimoniales et des « cousinages » parfois confus: les Perpigna, les Casamajor de Charritte et les Candau.

Le lecteur peut ainsi voir se développer sous ses yeux l’histoire du marquisat de Jean-Alexandre de Nays-Candau du berceau familial de Castétis et d’Orthez, à Lembeye et au Vic-Bilh, sa terre d’élection, en passant par Pau, la ville parlementaire, siège du pouvoir local, qui couronnait l’ascension sociale de sa lignée. Mais le lecteur est pris également dans le lien émouvant et parfois pathétique qui s'établit durant près de 30 ans entre un père et une fille tendrement aimée, Zulny ; on participe, par la magie de la correspondance, à la vie et à l'évolution de cette interlocutrice inconnue, qui est une enfant de 10 ans en 1811 et une maman de 37 ans, quand s'interrompt leur relation.

René Descazeaux choisit aussi de révéler des informations inédites que par pudeur ou orgueil, le marquis minimise ou préfère laisser dans l’ombre : ainsi apprend-on avec surprise les détails de l'extraordinaire casse du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque nationale, fomenté en 1831 par la vicomtesse Delphine de Nays-Candau, cousine du marquis, une affaire cent fois plus importante que celle du Collier de la Reine soixante ans plus tôt. Nous sommes également mêlés aux avatars de Pierre de Peyronnet, Garde des Sceaux, époux d'une cousine Perpigna, auteur de trois des ordonnances qui conduisirent Charles X et la monarchie légitime à leur perte en 1830.


 

En avant-goût de sa conférence (à l'auditorium de l'école de musique d'Orthez à  18 h 30 le jeudi 17 mars),  

René Descazeaux, membre du conseil d’administration de la SSLA et de l’association Histoire et Patrimoine du Pays d'Orthez, propose à ceux qui sont intéressés de découvrir la médiathèque Jean-Louis Curtis d’Orthez et surtout ses espaces patrimoniaux (ordinairement non accessibles au public). Mesdames Stéphanie Orliac (directrice de la médiathèque) ou Cécile Darrieutort (responsable patrimoniale) nous recevront à partir de 17 h à la Médiathèque, nous guideront et nous présenteront les pièces et documents entreposés dans les réserves patrimoniales.

Le nombre de visiteurs étant limité pour cette visite, une inscription préalable est demandée le plus tôt possible, à adresser à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. - Les inscriptions seront établies selon leur ordre d'arrivée.

Parking : place du Foirail (ne pas s'engager en voiture sur l'allée menant à l'école de musique). Ecole de Musique et Médiathèque sont sur le même site du Foirail.


AffichOrthezWebDes


 

Vous êtes ici : Actualité Conférence publique à l'auditorium de l'école de musique, Place du Foirail à Orthez le jeudi 17/03/2016 à 18h30 "Regards sur un aristocrate béarnais, Le marquis de Nays-Candau 1765-1839" par René DESCAZEAUX