S.S.L.A. de PAU et du BEARN

  • Plein Ecran
  • Ecran Large
  • Ecran Réduit
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil
Dernière mise à jour Samedi 08 Février 2020

Actualité

Conférence publique aux archives départementales le jeudi 23 janvier 2020 Courroux

Envoyer Imprimer

a Société des Sciences Lettres et Arts de Pau et du Béarn

a le plaisir de vous inviter à la conférence de


Pierre COURROUX
Historien, enseignant chercheur associé au Laboratoire ITEM-UPPA

Charles 1er d'Albret. Le connétable d'Azincourt

Jeudi 23 janvier 2020 à 17h30

aux Archives Départementales, boulevard Tourasse à Pau

Cousin germain du roi Charles VI, parrain du futur Charles VII et Connétable de France, Charles Ier d’Albret (1368-1415) fut une des principales figures du royaume de France au tournant des XIVe et XVe siècles. Sa naissance fut le fruit de l’alliance entre les Valois et les Albret qui permit la reconquête française de l’Aquitaine ; sa mort à la tête des armées françaises lors du désastre d’Azincourt – une bataille qu’il n’avait peut-être pas souhaitée – marqua le début d’une ère sombre pour le royaume. L’histoire de sa vie recoupe à vrai dire souvent celle des destinées de la France de Charles VI, du flamboiement chevaleresque aux ombres de la guerre civile qui opposa Bourguignons et Armagnacs. Il représente pour la puissante famille gasconne des Albret un premier zénith. Grâce à l’action de Charles Ier, les terres des Albret s’étendirent durablement à Dreux, en Périgord et en Berry. En Gascogne même, les seigneuries désorganisées de ses ancêtres furent organisées et administrées comme une véritable principauté. Mais c’est surtout à la cour du roi de France que Charles d’Albret donna toute la mesure de son action politique. Nul parmi ses ancêtres n’avait joué un tel rôle dans le royaume de France, et ses descendants ne le surpassèrent qu’au XVIe siècle avec Henri IV, né comme lui d’un mariage entre Bourbon et Albret. Depuis six siècles, nul historien n’a retracé en détail la vie du connétable. En la sortant de l’oubli, nous souhaitons éclairer toute son époque d’un jour nouveau, à l’aide de documents parfois inédits tirés des archives des rois comme de celles de la famille d’Albret, mais aussi des chroniques de cette époque et des poètes qui, comme Christine de Pisan, ne manquèrent pas de mentionner le nom de Charles d’Albret.



 

Mise à jour le Dimanche, 05 Janvier 2020 16:31

Conférence publique aux archives départementales le jeudi 14 novembre 17h30 Orgeval

Envoyer Imprimer

La Société des Sciences Lettres et Arts de Pau et du Béarn

a le plaisir de vous inviter à la conférence de


Témoins et Témoignages (1939-1944)

Le cas de Jean Orgeval

Jeudi 14 novembre à 17h30

aux Archives Départementales, boulevard Tourasse à Pau

Sollicitée par le Conseil d’administration de la SSLA et par son Président, à venir témoigner, le 14 novembre, aux Archives départementales de Pau, au sujet de mon père, Jean Orgeval, « Juste parmi les Nations », c’est avec plaisir que j’ai accepté l’invitation.

C’est à l’âge de 57 ans que j’ai découvert que mon père était resté silencieux sur tout un pan de sa vie. En effet, c’est en refaisant la visite de Suzy Sprecher, qui le recherchait depuis quatorze ans, que j’ai appris qu’il lui avait sauvé la vie, à elle et à sa famille, en les cachant chez lui à Pau parce qu’ils étaient juifs.

J’ai rédigé une plaquette sur la vie de mon père car son parcours pendant la guerre et la Résistance (1939-1944) est hors du commun. J’ai voulu rendre hommage à son courage, à son dévouement, à sa détermination et surtout à son humilité au regard de la France occupée, remercier également, de manière très appuyée, ces héros oubliés, ces hommes de l’ombre qui, comme mon père, se sont levés pour sauver l’honneur de la France et de l’humanité.

Pour nous aider à approfondir l’exposé de Madame Monique Orgeval, nous recevrons le précieux concours de Madame Sylvaine Guinle-Lorinet, MCF honoraire à l’UPPA, qui s’exprimera, du point de vue de l’historien, sur les notions de « témoin » et de « témoignage » dans le contexte de la Résistance, et sur la reconnaissance par l’Etat d’Israël des Justes parmi les Nations.



 



Mise à jour le Jeudi, 07 Novembre 2019 22:32

Conférence publique aux archives départementales le jeudi 17 octobre 17h30 par JF Vergez

Envoyer Imprimer

La Société des Sciences Lettres et Arts de Pau et du Béarn

a le plaisir de vous inviter à la conférence de


Jean-François VERGEZ

Directeur du Service départemental de l’Office national des anciens combattants

et victimes de guerre (ONACVG)

 

le jeudi 17 octobre 2019 à 17h30

aux Archives Départementales, boulevard Tourasse à Pau


Jean-François Vergez, directeur du Service départemental de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), publie deux livres :

  • Les Basses-Pyrénées dans la Seconde Guerre mondiale, évocations d’histoire et des mémoires - Le mémorial de Bidart (Imp. ICN, juin 2019)

  • Aux heures graves, Basques, Béarnais, Bigourdans et Landais témoins de la Grande Guerre (Ed. Cairn, novembre 2019)

A cette occasion, l’auteur expliquera les contours de la mission Mémoire confiée par le Ministère des Armées à l’ONACVG. Car, en effet, ces deux livres constituent l’aboutissement d’une démarche professionnelle.

Les deux publications concluent des cycles commémoratifs : le centenaire de la Première Guerre mondiale et le soixante-quinzième anniversaire des années 1940-1944, au cours desquels le Service départemental de l’ONACVG a été au cœur de partenariats, avec l’UPPA en particulier, et a eu accès directement à d’importantes archives privées.

Loin des schémas mémoriels parfois réducteurs qui se sont imposés avec le temps, ces archives locales, accompagnées d’extraits de documents, permettent au contraire de mesurer la diversité des situations collectives et individuelles en temps de guerre. Elles restituent aussi des ambiances. Il ne s’agit pas de faire œuvre d’historien, mais de mettre à disposition du lecteur des traces en laissant aux historiens le soin d’y apporter une critique et de pousser plus avant la recherche sur l’histoire des Basques et des Béarnais durant les deux conflits.


Mise à jour le Jeudi, 03 Octobre 2019 21:27

Conférence publique aux archives départementales le jeudi 11 avril 17h30 par Laurent Jalabert

Envoyer Imprimer

La Société des Sciences Lettres et Arts de Pau et du Béarn

a le plaisir de vous inviter à la conférence de


Laurent JALABERT
Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

 

«Un Béarnais, peintre de l'horreur de Buchenwald »

 

le jeudi 11 avril à 17h30

 

aux Archives Départementales, boulevard Tourasse à Pau

 

Georges Despaux est un artiste peintre originaire de Salies-de-Béarn. Fils de pépiniéristes, malheureux dans la gestion de l’entreprise familiale, il vit au Pays basque pendant la Deuxième Guerre mondiale. Arrêté à Bayonne le 1er février 1944, puis déporté comme prisonnier politique à Buchenwald de mai 1944 à avril 1945, il parvient comme d’autres artistes à se procurer le minimum nécessaire pour dessiner quelques scènes de la vie du camp, dans des conditions précaires, sur des feuilles de documents administratifs qu’il récupère et dont certains ont été conservées depuis sa sortie du camp au printemps 1945. Ces dessins sont un témoignage de l’horreur concentrationnaire. La conférence reviendra sur le parcours atypique de G. Despaux, et présentera sa vision de l'internement à Buchenwald.

 

 


Mise à jour le Mercredi, 03 Avril 2019 22:22

Conférence publique à la médiathèque André Labarrère le samedi 16 mars à 11h par Benoit Cursente

Envoyer Imprimer

La Société des Sciences des Lettres et Arts de Pau et du Béarn

et Les Amis des Eglises Anciennes du Béarn

ont le plaisir de vous inviter à la conférence de

Benoît CURSENTE
Directeur honoraire de recherche au CNRS

« Les cagots, histoire d'une ségrégation»


le samedi 16 mars 2019 à 11h

à la Médiathèque André Labarrère - Pau

 

Jusque dans des ouvrages scientifiques récents, le Béarn est identifié comme étant le pays des cagots par excellence. Un réexamen méthodique de la documentation dans l’ensemble des territoires concernés par ce phénomène, de l’Ebre à la Garonne et du Moyen Age au XXe siècle, permet de proposer une version pondérée de cette équation.

Entrée réservée aux adhérents

 


 

Mise à jour le Lundi, 18 Février 2019 12:56

Page 1 sur 13

Vous êtes ici : Accueil